Imprimer cette page

Navigation de Rochefort à l'île d'Yeu

navigation rochefort sables d'olonne ile d'yeu ars en ré yeu olonne

Eric et Denis sont venus nous rejoindre le 7 aout 2015 dans l'après-midi.
Nous avons quitté le port de Rochefort le samedi 8 aout à 12H30. Les réservoirs ont tous été remplis avant le départ : 48 litres de gasole en tout. Après une remontée de la Charente sans histoire, vers 15-16H, la mer était plate, le baromètre affichait 1020 hPa et il pleuvait fort. Grâce à nos cirés, nous étions secs au dessus de la ceinture, mais trempés en dessous : jean, chaussures bateau et chaussette.
Nous sommes arrivés au vieux port de La Rochelle à 17H30. On a poussé un peu un bateau pour se faire de la place au ponton.

Le dimanche 9 aout à 8H20, nous dépassions les tours de La Rochelle.
Destination : les Sables d'Olonne que nous avons atteint à 18H20, en passant par le pertui breton, bien loin des côtes.
Mal de tête car la veille, on a un peu abusé des ti'punchs...
Le pilote (Raymond) était à la barre.
Nous nous sommes amarrés quai Garnier sur le ponton d'accueil.
Après avoir pris chacun une bonne douche, nous allons en ville pour boire une bonne bière bien fraîche.
Puis, ravitaillement, remis 10 litres de gasole dans le tank.
Nuit gratuite grâce à « passeport escales ».

Le lundi 10 aout à 9H15, nous laissions les Sables derrière nous, avec un vent nul. Destination : l'île d'Yeu. La mer était plate comme un miroir avec une légère houle de nord-ouest. Grâce à Denis, son lancer et sa traine, nous prîment 4 beaux maquereaux, une orphie, et ... une malheureuse mouette affamée qui s'est prise dans un hameçon. La pauvre : elle n'a pas survécu. Le repas du midi fut succulent : poisson + riz + rosé de Bordeaux. A 18H00, nous arrivions à Port-Joinville, surchargé. Mise à couple avec 4 autres voiliers. Bonne douche et bon apéro. Deux nuits gratuites grâce à « passeport escales ».

Nous prenons une journée, le mardi 11 aout, pour visiter l'île d'Yeu qui est magnifique. Yeu ressemble à la Bretagne. Si tu veux voir des vélos, des 4L, des 2chevaux, des méharis, vas là-bas ! Dolmen, côte rocheuse, eau claire et transparente, belles plages de sable, phares, chateau, Saint-Sauveur et son église où il fait bien frais, la pointe des Corbeaux. Pas déçus !

Le mercredi 12 aout à 10H, nous prenons 21,6 litres de gasole au ponton carburant de Port-Joinville et quittons l'île d'Yeu. Destination : les Sables d'Olonne. Pétole puis petite brise vers 14H00. Hissé les voiles tribord amure. 3 noeuds 5 au cap 120°. A 15H00, il ne reste plus que 9 milles à faire. 15H36 : virement de bord et changement de cap : 210° babord amure pour profiter du vent. Arrivée quai Garnier vers 18H00. Nuit gratuite grâce à « passeport escales ». Nous projetons de faire escale à Ars en Ré. Nous calculons l'heure de départ pour demain matin, sachant que la mer sera pleine à 17H14 avec un coeff de 78. Il faut arriver 1H45 avant PM au chenal E-W d'Ars en Ré.

Nous quittons les Sables le jeudi 13 aout à 8H40 sous un temps couvert, après avoir eu de l'orage et de la pluie pendant la nuit. Navigation sans histoire (le journal de bord est vide : serait-ce la fatigue ?). Toujours est-il que nous arrivons en face du chenal d'entrée d'Ars avec 2 heures d'avance. Le soleil étant revenu, nous mettons en panne et prenons un bon bain de mer, Denis et moi, tous deux attachés à une aussière. L'eau est bonne mais il convient d'éviter les méduses, même si on nous a dit qu'elles ni piquaient pas. Arrivés à Ars dans les temps, nous nous amarrons au ponton d'accueil du bassin de la Criée, en face de l'écluse à ouverture-fermeture automatique.

Vendredi 14 aout : vent frais, pluie, froid, brrrrr ! Nous restons bien au chaud dans le bateau, les bistrots, ou les restaurants...

Le samedi 15 aout nous voit quitter Ars à 7H20. Destination : Rochefort. Nous avons une bonne petite brise jusqu'à La Flotte en Ré. Passage sous le pont de l'île de Ré, descente vers le sud, passage à proximité de Fort-Boyard (pour le fun). L'embouchure de la Charente nous accueille vers 14H30, puis le courant nous aspire jusqu'au ponton de la Corderie Royale que nous atteignons à 16H15. Amarrés depuis moins d'un quart d'heure, un bateau indélicat et incontrôlé nous tappe dessus et brise notre gaffe. Heureusement, pas de dégats mais quand même, ça aurait pu. Le type s'excuse et nous donne une autre gaffe, une vieille gaffe toute pourrie. Y'en a, je vous jure... Voila, point trait, c'est fini, nous sommes revenus à la civilisation.

 

Pour les membres du site à la voile : album photo de cette navigation

Cardinale nord